logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
21-01-2021

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Fabrice Hyber habite la forêt

La chronique de Pierre Corcos
Un monde à l'abandon : Gregory Crewdson

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Un cadeau de la Comédie-Française
La pièce Un fil à la patte fut un triomphe pour Georges Feydeau. Créée le 9 janvier 1894 au théâtre du Palais-Royal à Paris, elle allait ouvrir un boulevard - c'est le cas de le dire - au roi du vaudeville. Certes, deux années auparavant, trois pièces avaient définitivement réussi à le sortir du seul succès d'estime que lui avait valu, en 1886, Tailleur pour dames. Mais, n'ayant jamais cessé par la suite d'être jouée, et depuis 1961 reprise à la Comédie-Française régulièrement, Un fil à la patte semble être devenue la médaille de Feydeau et l'emblème du vaudeville. Aussi, point d'étonnement lorsque derechef la Comédie-Française, pour parer à cette période difficile de confinement et souhaiter également une bonne année 2021 aux spectateurs, a offert de mettre en ligne - à 20h30 précises le samedi 2 janvier - dans une mise en scène de Jérôme Deschamps, le spectacle festif dont il va ici être question. Son excellente captation fut effectuée il y a dix ans. Si bien que cherchant désormais « Un fil à la patte 2011 » sur YouTube, on le trouve gratis et dans son intégralité. On y appréciera le génie de celui qui sut faire de la machine théâtrale comique un infernal moteur à explosions.

Le titre de la pièce en trois actes, Un fil à la patte, évoque à la fois la difficulté à se libérer d'un lien qui entrave (en l'occurrence une maîtresse, chanteuse de café-concert, Lucette Gautier, dont un aristocrate, Fernand de Bois-d'Enghien, veut enfin se débarrasser pour pouvoir épouser la fille d'une baronne), et suggère une métaphore satirique de basse-cour pour qualifier tout ce « beau monde ». Lequel va se succéder, dans une chorégraphie endiablée, sur la scène. Comme toujours, Feydeau déclenche une mécanique admirablement calculée, déstructurant une fois de plus la linéarité de l'intrigue pour en faire jaillir gags, quiproquos et coups de théâtre, le tout dans un permanent chassé-croisé. Avec ces portes d'où continuellement surgissent et disparaissent des personnages incongrus et/ou importuns, la scène devient une boîte ensorcelante, obscurément anxiogène (présence/disparition) mais clairement comique. Lointain souvenir, sans doute, du théâtre de marionnettes et des rires enfantins déclenchés... De cette dynamique dramaturgique palpitante, la mise en scène se doit de maintenir l'allegrissimo du rythme. S'il ralentit, l'invraisemblance globale se manifestera à l'esprit critique du spectateur. Mais s'il accélère trop, un vrai risque de confusion menace d'embrouiller situations et personnages. Et là, Jérôme Deschamps s'en tire fort bien... D'une part il laisse le temps aux différents ressorts comiques de jouer : burlesque des situations (Bois-d'Enghien en caleçon sur le palier), grotesque des personnages (le gros Fontanet et son haleine fétide), comique linguistique (le général sud-américain Irrigua ne comprenant rien à la prononciation du « sc » en français : dans « sceptique » et « scandale »), etc. Et même Jérôme Deschamps - prime aux interprètes - ouvre des espaces-temps de pur « one man show » pour certains acteurs. Ainsi Christian Hecq, jouant le rôle de Bouzin, ce ridicule clerc de notaire, peut nous régaler d'un supplément de pantomime virtuose qui aurait surpris Feydeau ! D'autre part Jérôme Deschamps parvient, de justesse parfois, à ne pas casser ce rythme véloce, aux confins de la « manie » (au sens psychiatrique), propre à Feydeau.

Le « théâtre de boulevard », genre insubmersible, doit beaucoup au vaudeville (que Feydeau a hissé à de culminants sommets), lequel doit aussi certainement à ces comédies de moeurs telles qu'un Eugène Scribe (1791-1861) ou un Eugène Labiche (1815-1888) surent les concevoir. C'est chaque fois une façon comique de peindre, ou juste de croquer, des types sociaux ou des « caractères », sans doute datés. Les « cocottes » et demi-mondaines de Feydeau, ses étrangers en exil, ses aristocrates qui s'encanaillent, ses bourgeois vaniteux, ses maris cocus ou volages, ses épouses trompées ou infidèles, nous proposent bien sûr un concentré des figures typiques (plutôt favorisées socialement) de la « Belle Époque ». Et le recours, dans la majorité des mises en scène, aux élégants costumes d'alors rend compte avec pertinence de la dimension historique de ce théâtre... Mais elles n'ont point d'âge, la bêtise qui englue les un(e)s et les autres, ou la sexualité qui les électrise. De plus Feydeau - et l'on s'en rend compte dans Un fil à la patte tout comme dans maintes autres de ses pièces - semble ressentir et exprimer en profondeur le chaos, la folie ou l'absurdité d'un monde à qui une finalité, une signification globales font cruellement défaut, lors même que les instincts assurent sans faillir leur fonction bornée de « conservateurs de l'espèce » (Freud).
C'est sans doute par ces intuitions-là que Feydeau rend possibles des mises en scènes très modernes, intégrant aussi bien le théâtre de l'absurde que le burlesque de Chaplin. Ce n'est pas le cas de cette mise en scène de Jérôme Deschamps, vite devenue un classique par ses qualités d'équilibre entre intelligibilité et folie, fresque de « Belle Époque » et cirque intemporel, satire sociale orientée et pur moment de théâtre pour le théâtre... Heureusement, cet « équilibre » ne fait pas oublier à Jérôme Deschamps et ses excellents comédiens que l'esthétique de Feydeau procède toujours de la fête, du vertige et du débordement.
Alors un grand Oui à cette invitation festive de la Comédie-Française !
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
14-01-2021
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°122

L'artiste du mois : Valérie Rauchbach
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com