logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

en collaboration 1
Ernst Stark-Ilka Helmig

La Biennale Internationale Design Saint-Etienne invite les parisiens à venir fêter la St-Valentin du 14 au 17 février : sous la Passerelle ME+YOU=NOUS - Place du Palais Royal
Venez poursuivre l’expérience ME+YOU=NOUS à La Biennale Internationale Design Saint-Etienne ...

Pierre Marie Lejeune
œuvres personnelles et œuvres croisées avec
Niki de Saint Phalle

Inta RUKA
"PEOPLE I KNOW"

Cinétisme 1ᵉ, 2ᵉ, 3ᵉ génération

Jean Boghossian
Rytmes et matieres

Chloé Poizat
DES RAMEAUX FRÊLES ET FRAIS COMME DES DOIGTS DE FEMME

LE GALOP DU NATUREL
Images numériques et art vidéo

Jean-Baptiste Grangier
Pour construire un monde…
(encore faudrait-il préserver le nôtre)

À PREMIÈRE VUE

Julia Gault
Onde de submersion

Stéphane Thidet
Le Tour du vide

 
[idées]
28-05-2014
version

Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

Par Megakles Rogakos
Historien de l'art et commissaire de l'exposition
Athènes, le 25 mai 2013

Traduit par Philippe Chrobocinski
Marcel Duchamp

DUCHAMP AU ROYAUME-UNI :
Les personnes vivant au Royaume-Uni ont pu se rendre compte que l’artiste Marcel Duchamp (1887-1968) est apparu au moins sept fois sur la scène culturelle londonienne en 2013 – « Richard Hamilton : Les derniers travaux » à la National Gallery, « Les Portraits de Man Ray » à la National Portrait Gallery, « Danser autour de la mariée » au Barbican; « Rosemarie Trockel : Un Cosmos » à la Serpentine Gallery, « David Bowie est » au V & A, et « Readymades » à la Fine Art Society. Et, enfin, la septième manifestation est un colloque qui aura lieu, à juste titre, pas dans la capitale britannique, mais à Herne Bay, une petite ville balnéaire sur la côte nord du Kent. Célébrant cette année le centenaire de la première visite de Duchamp au Royaume-Uni, ce colloque sera certainement un événement majeur.

LE GRAND VERRE :
Il est plutôt paradoxal que Duchamp, un iconoclaste notoire, ait créé l’œuvre d’art la plus emblématique du 20ème siècle. Réalisé entre 1915 et 1923, il est baptisé « La Mariée mise à nu par ses célibataires, même », également connu comme « Le Grand Verre ». Il continue d’intriguer les penseurs d'aujourd'hui et le fera certainement encore dans les temps à venir. Heureusement, la Tate détient la deuxième copie parmi quatre existantes, celle créée par Richard Hamilton en 1965 pour l’exposition rétrospective « Les travaux presque complets de Marcel Duchamp », à la Tate Gallery en 1966.

LA PENSÉE DE DUCHAMP :
Au fil des ans, des théories extravagantes ont émergées, reliant le « Verre » de Duchamp à un grand nombre de disciplines - l'alchimie, la biologie, la géométrie, la physique, la psychologie, la mythologie et la littérature. Curieusement, toutes ces différentes théories apparaissent d’une manière ou d’une autre valides. Ce qui frappe, cependant, n'est pas tant la théorisation débridée des autres sur le « Verre », mais la propre pensée de Duchamp, en particulier avant la réalisation de l’oeuvre, telle qu’elle apparaît dans ses notes préliminaires. 188 de ces notes, qui ont été publiées à différents moments de sa vie : « La boîte de 1914» (16 notes) ; « La boîte verte » de 1934 (93 notes, de 1911 à 1915), et « La boîte blanche : À l'infinitif » de 1967 (79 notes, de 1914 à 1923) – ont éclairé autant que le souhaitait Duchamp la signification du « Verre », et ont aidé à le définir plus comme une œuvre à lire qu’une œuvre à voir. Après la mort de Duchamp en 1968, son beau-fils, Paul Matisse, a trouvé 289 autres notes dans son atelier et les a patiemment transcrites dans une publication qui a été éditée sous le nom de « Notes posthumes » en 1980. Preuve insigne de l’esprit et des dons poétiques de Duchamp, « la Note 78 » relie Herne Bay et le Pavillon de la Grande Jetée à la grande œuvre sur verre qu’il avait à l’esprit.

Page 1/7 suite
 
  paparazzi
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com