logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

Samuel Gelas

Troposphère

Li Donglu
The Nature of nature

Walasse Ting (1929 - 2010)
Le voleur de fleurs

Julien Creuzet
Corps sans tête, un lendemain difficile

Les sept démons
Anaïs Albar, Pilar Albarracin, Héla Ammar, Mariette Auvray, Carolle Benitah, Louise Bourgeois, ...

 
[idées]
22-04-2014

De Mapplethorpe à Nancy Cunard… Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier

 

New York, 14 novembre 1986

Dear Mrs Cunard,

Je viens juste de publier «Black Book», un recueil de 99 portraits d’hommes noirs. Vous devez savoir que je suis très admiratif de votre «Negro Anthology» paru en 1934, et avec l’aide d’un ami collectionneur, nous aurions le projet de le rééditer, avec votre autorisation. Bien entendu, mon nom associé au Black Book y figurerait. Qu’en pensez-vous ?

Bien à vous
Robert

 

 

Lamothe-Fénelon, 25 novembre 1986

Cher M. Mapplethorpe,

Il m’a été donné tout récemment de feuilleter votre «Black Book».
Bien que très honorée de l’admiration que vous semblez porter à «Negro Anthology», vous vous méprenez tant sur son contenu que sur la philosophie qui a guidé ce projet initié dès 1931.

Loin d’être un «catalogue de beautés nègres», comme votre «Black Book», la «Negro Anthology» tentait de rassembler des esprits, des manifestes et des portraits d’artistes et auteurs de la pensée nègre, (Langston Hughes et Zora Neale Hurston, Henry Crowder, Kenneth Macpherson, Georges Padmore, entre autres), brefs, des récits d’êtres humains.

Une impression d’exotisme devant vos images me met mal à l’aise. Je ne saurais dire ce qui me rappelle les odalisques figurant sur toute l’imagerie coloniale. Ceci va naturellement à l’encontre de tout ce que j’ai voulu faire émerger dans la «Negro Anthology».

Bill ViolaJe connais votre travail. Rassembler des clichés mettant sur un même plan fleurs et sexes, - natures mortes et sexes en bernes comme coupables d’exister parce que noirs, est un geste que je ne comprends pas, et que je ne pourrais cautionner. Tels ces végétaux «Orchid», «Calla Lily», et autres «Eggplant» en 1985, voisinant les «Cock» de 1986. Karl Blossfeldt n’avait pas éprouvé le besoin d’être aussi explicite que vous l’êtes avec votre «Cock and Gun» de 1982 pour suggérer les ressemblances entre plante, verge et arme.

Je dois tout de même reconnaître que vous avez porté les couleurs d’une certaine libération sexuelle, et qu’à votre manière, en provoquant la prude hypocrisie dont l’Amérique a toujours témoigné, vous rejoignez les combats vers plus d’émancipation qui furent les nôtres dans les années 30.

Salutations
Nancy Cunard

Page 1/4 suite
  Mapplethorpe
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com