logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
19-05-2022

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Maurizio Cattelan, créateur ou imposteur ?

La chronique de Pierre Corcos
Héroïne et victime

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
L'amie Toyen
« À vouloir faire du Surréalisme une avant-garde comme une autre, on a oublié combien l'amitié y a été déterminante. Sans elle, n'aurait jamais existé cette « mise en commun de la pensée », à laquelle nous devons certaines de ses plus fascinantes aventures (...) », lit-on dans le texte de présentation de l'ample exposition Toyen, l'écart absolu (jusqu'au 24 juillet au Musée d'Art Moderne de Paris). Évoquons l'amitié de Toyen avec le peintre Styrsky, puis le critique d'art Teige et le poète Nezval, tous tchèques, qui fondèrent le groupe surréaliste de Prague en 1934 ; la grande amitié avec André Breton et d'autres figures du mouvement. Cette amitié rend compte - sans doute et en partie - de l'osmose avec d'autres peintres surréalistes dans laquelle, si originales soient-elles, baignent les peintures de l'artiste tchèque Maria Cermínová, dite Toyen (1902-1980). Ainsi le visiteur ressent les imprégnations diffuses d'Yves Tanguy, Max Ernst, ou René Magritte dans les oeuvres exposées, toujours empreintes de cette magie, de cette poésie fondamentalement surréalistes. La commissaire d'exposition, Annie Lebrun (qui collabora avec Toyen et fut son amie), était particulièrement bien placée pour cette riche présentation d'une oeuvre étrangère au coeur du surréalisme.
Si l'on en reste aux seules peintures, après des recherches cubistes, quelques pièces naïves et érotiques (Le Paradis des Noirs, Le Coussin), peu à peu la recherche de matières se conjugue chez Toyen avec une immersion profonde dans l'esthétique surréaliste. Voilà trois ans qu'elle a officiellement adhéré au mouvement, et elle réalise La Dormeuse (1937). Approchons-nous... Ce qui semble être une figure féminine, à cause d'une épaisse chevelure rousse, flotte au-dessus d'un désert brun et sous un crépuscule d'un indigo sombre. Peinte de dos, la figure se réduit à une blouse conique, rayée comme un vieux mur, et dont une longue échancrure révèle la totale vacuité. Cette apparition spectrale tient une épuisette d'un vert pomme... Dans le monde onirique où l'être, sans âge, reste seul, il s'agit dans la nuit opaque d'attraper le fugace papillon du rêve. Avec peu de moyens, ce tableau synthétise l'inclination post-romantique du surréalisme pour le rêve et la nuit. Il s'en fait même le pur condensé... Une trentaine d'années plus tard, Le Paravent (1966) nous rappelle magistralement cette façon du surréalisme d'ourdir les complots de l'image. De gauche à droite, une ombre très noire, puis au centre une silhouette mi-féminine mi-féline aux gants verts surgissant de l'embrasure d'une porte, sur un montant de laquelle s'attachent deux clairs papillons, et enfin à droite l'empreinte blanchâtre d'une figure a priori masculine. On peut imaginer dans ce propice entrebâillement un acte de racolage, dont l'érotisme se verrait symbolisé par les trois têtes félines, autant que par les deux papillons en quête d'accouplement. Le visiteur peut d'autant plus être porté à cette interprétation que l'érotisme a occupé chez Toyen, comme dans tout le surréalisme (cf. « Surréalisme et sexualité » de Xavière Gauthier - Gallimard 1971), une place significative : ayant découvert les écrits de Sade, et bouleversée par son pansexualisme (comme plus tard par celui de Freud), Toyen co-fondait à Prague l'Erotická revue et illustrait en 1932 Justine de Sade. Les dessins érotiques osés, d'une grande finesse, ici exposés dans une vitrine, suggèrent qu'elle a dû braver la censure, mais aussi qu'elle est particulièrement à l'aise dans ce mode d'expression. Ce que confirment deux remarquables cycles en rapport avec la Seconde Guerre Mondiale : Tir et Cache-toi, guerre ! Ni réalisme ni expressionnisme pour dire l'horreur absolue de la guerre, mais des évocations symboliques parlant d'intériorité à intériorité. Toyen ne dit-elle pas : « Dans la salle obscure de la vie, je regarde l'écran de mon cerveau » ? Le cycle Ni ailes, ni pierres : ailes et pierres nous montre comment la métamorphose perturbe l'assignation des êtres aux différents règnes, et reprend le mécanisme de « condensation », à l'oeuvre selon Freud dans le rêve. Puis douze dessins de 1966, que le poète croate Radovan Ivsic illustra par ses textes, témoignent d'une anticipation libertaire préfigurant 68. L'émancipation, un étendard de l'artiste tchèque...

Par son exemple singulier, dans son oeuvre, et encore plus dans sa vie, Toyen vient nous rappeler tout ce dont le surréalisme est le nom... Issu de Dada « négation » de l'art, le surréalisme s'est conçu dès ses débuts comme un au-delà de la peinture, de la littérature, et surtout comme une recherche, une expérimentation permanentes pour changer la vie. Par ses fondements théoriques première tentative d'émancipation esthétique d'obédience freudo- marxiste qu'anime et sublime une vigoureuse claque rimbaldienne, le surréalisme a tenté « l'écart absolu » (titre de l'exposition). Or dès 17 ans, Toyen rejoignait les milieux anarchistes et communistes. Or « elle a toujours refusé de se définir comme une peintre et à plus forte raison comme une femme peintre » (texte de présentation). Elle a dû se défendre contre la censure, le totalitarisme nazi puis stalinien. Elle a peint le monde furtif et insane du rêve, dessiné l'érotisme, joué avec les collages et télescopages. Enfin, elle a pratiqué l'amitié comme une valeur esthétique, l'amie Toyen « de qui je ne puis jamais évoquer sans émotion le visage médaillé de noblesse, le frémissement profond en même temps que la résistance aux assauts les plus furieux et dont les yeux sont des plages de lumière », écrivait Breton.
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
12-05-2022
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°128

L'artiste du mois :
Ivan Messac

Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com