logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
25-04-2024

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Les Tiepolo, invention et virtuosité à Venise

La chronique de Pierre Corcos
Creuser la psychologie

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Trois figures
S'il est une figure de la Gauche française incontestable, donnant même lieu à une sorte d'hagiographie, c'est bien celle de Jean Jaurès qui s'impose à nous... Le vieux socialiste barbu à la superbe éloquence était même admiré par ceux, comme Péguy ou Barrès, qui n'étaient pas de son bord politique. Le spectacle Looking for Jaurès de Marie Sauvaneix et Patrick Bonnel (jusqu'au 2 avril le lundi et mardi au Théâtre Essaïon), dans une mise en scène de Marie Sauvaneix, est une évocation vibrante et forte justifiant la formule d'Hugo selon laquelle le théâtre est une tribune. Nationalisme, corruption, racisme, avidité financière, capitalisme énergumène, néocolonialisme, etc... Sur tous ces thèmes et d'autres - hélas toujours d'actualité -, l'éblouissant florilège d'interventions jaurésiennes, dites par l'excellent Patrick Bonnel, nous fait bien sûr mesurer l'aplatissement technocratique qu'a peu à peu subi le discours politique. En effet, à côté de cette parole inspirée et profonde de Jean Jaurès, qui portait bien au-delà d'elle-même la politique, les « éléments de langage » plats, hypocrites et gestionnaires, péniblement accouchés par des communicants interchangeables, et qui pour nous constituent la trame ordinaire des discours politiciens d'aujourd'hui, en deviennent accablants... Cet affaissement de l'expression politique suggère un délitement de la démocratie. L'idée scénarique du spectacle - cette rencontre imaginaire entre un comédien en quête de sens et la figure de Jaurès qui impose de plus en plus sa présence - évite la simple mise en espace de textes historiques. En filigrane Looking for Jaurès interroge la théâtralité du politique et la responsabilité politique du théâtre. Le discours d'appel à la jeunesse qui vient clore le spectacle est-il entendu par les spectateurs ? Les applaudissements nourris qui lui répondent nous laissent présumer que la lutte et l'espérance restent encore d'actualité.

Parce qu'elle est une incarnation sensible de la liberté et réenchante la vie, la figure de l'Aventurier nous excite toujours... Quand vous ajoutez à l'aventurier un journaliste et un romancier, vous obtenez l'étonnant Joseph Kessel (1898-1979) qui entra même à l'Académie française en 1962 ! Ce fils d'émigrés russes d'origine juive, ce globe-trotter cosmopolite dans l'âme a fait partie de toute cette génération d'écrivains de l'entre-deux-guerres qui saisissaient vigoureusement leur époque et le monde, comme le firent André Malraux ou Blaise Cendrars en France et bien sûr l'Américain Ernest Hemingway. Comme eux Jef (surnom de Kessel) participait à l'événement, « body and soul », tout en faisant crépiter sa machine à écrire : la Grande Guerre comme aviateur, la révolte irlandaise contre l'Angleterre, la naissance de l'État d'Israël, la poursuite des négriers avec Henri de Monfreid, les Forces Françaises libres, etc. Ainsi il produisait un journalisme en prise directe et audacieux, comme on en fait moins aujourd'hui. Par la suite il écrivit des romans d'aventures nourris de cette réalité même à laquelle il s'était vaillamment colleté. Comment rendre compte de toute cette vie palpitante ? Au théâtre Rive Gauche, on peut voir Kessel, la liberté à tout prix de et mis en scène par Mathieu Rannou, avec un acteur charismatique, seul en scène et jouant plusieurs rôles : Franck Desmedt. Il maîtrise à l'évidence l'art de conter et sa diction rapide, martelée, cliquetante évoque le rythme véloce d'une machine à écrire. Le texte est un montage (on aurait pu en imaginer un autre) de souvenirs, bons mots et anecdotes, que Mathieu Rannou a réalisé dans la double intention de créer un spectacle attractif et nous donner envie de lire l'auteur du best-seller Le Lion (1958). Le spectacle est carré, le décor minimaliste. La figure de Joseph Kessel en sort peut-être mythifiée, mais éclatante comme une effigie de médaillon.

À côté des deux figures solaires précédentes, celle de Magda Goebbels ressemble à une éclipse funeste assombrissant le ciel... Pourtant un spectacle lui est consacré : Bunker. Lettres de Magda Goebbels de Christian Simeon, dans une mise en scène de Johanna Boye (le jeudi et vendredi au Théâtre Tristan Bernard). Si son sinistre Goebbels d'époux s'avère un méticuleux diariste, Magda ne passe pas pour une épistolière particulièrement douée. Heureusement, c'est ici Christian Simeon qui a rédigé cette série de lettres pour évoquer le parcours de l'icône féminine nazie. En quoi nous intéresse-t-elle ? À l'évidence ce fut une arriviste, une femme magnétisée par le pouvoir : à 19 ans elle épousa l'industriel richissime Günther Quandt et divorça avec lui. Fascinée ensuite par le propagandiste Joseph Goebbels, elle l'épousa en 1931. Bonne affaire, puisque ce dernier devint l'omnipotent ministre de la Propagande et Magda put être (Eva Braun restant dans l'ombre) la « première Dame » du Troisième Reich. Mais ce qui est nettement plus intéressant, c'est que Magda était née d'une union illégitime, que son beau- père Friedländer était juif, que le tout premier amour de Magda fut un jeune Juif sioniste, Victor Arlozoroff... Toute cette part complexe et obscure n'émane pas vraiment de ces lettres fictives, que la comédienne Julie Depardieu tente de dramatiser le mieux possible... Il ne reste que le fatal compte à rebours du bunker où Magda mit à mort ses six enfants avant de se suicider avec son mari. Un sensationnel funèbre qui a plu au public.
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
29-02-2024
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°136

L'artiste du mois : Marko Velk
Elena Santo[MA&MD]
Elena Santoro
par Gérard-Georges Lemaire
Luisa Pineri[MA&MD]
Griffures : Luisa Pinesi joue
entre surface et profondeurs
par Gérard-Georges Lemaire
Ariel Soule[MA&MD]
Rencontres au café Tortona
avec Ariel Soule
par Gérard-Georges Lemaire
Akame Kirimura[MA&MD]
Le fil rouge d'Akane Kirimura
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com