logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

MARTIAL RAYSSE

CHAMPION MÉTADIER
Transit

Jean Clerté
Dans mes tiroirs

Exposition organisée à l’occasion de la parution du livre "Dans m...

Aurélie Dubois
VOIR PEUT-IL RENDRE FOU?

Accueil > Insolite ou le cabinet de curiosités Insolite ou le cabinet de curiosités
Œuvres de la collection du Frac Bretagne

Thibault HAZELZET
Mars et la Méduse

CALL FOR ARTISTS: ALCHEMIC BODY | FIRE . AIR . WATER . EARTH
Extended deadline: April 07, 2017

Dianne Bos - The Sleeping Green.
Un no man’s land cent ans après

GEORGES PACHECO
AMALTHEE

THE MOVEMENT OF CLOUDS AROUND MT. FUJI
Photographed & filmed by Masanao Abe

Exposition de Helmut Völter

Virginie Hervieu-Monnet
Activité

 
[idées]
04-05-2015

Galerie A2Z – Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao

Pouvez-vous nous parler du travail de l'artiste Hom Nguyen ?

J'ai d'abord vu son aisance d'expression, ses qualités techniques, et pensé aussi qu'il pourrait en pâtir en étant catalogué comme « l'artiste des people". Avec lui, je me suis montré ouvert à la discussion et lui ai laissé carte blanche lorsqu'il m'a parlé de son projet, même si ses choix n'étaient pas forcément bons pour sa carrière. Il a souhaité raconter son histoire, son combat et il a développé ce projet pour la galerie, suite à sa rencontre avec Jean-Marc Mormeck. Ses choix auraient pu le pousser vers une facilité « mercantile », celle de vendre des portraits de personnalités. Aussi nous avons opté pour une scénographie qui mettait en avant le monde de la boxe et qui installait un univers, au delà des portraits de personnes, et avons fait le choix de ne pas mettre de cartel.

Ce qui m'intéresse chez cet artiste est l'énergie qu'il dégage, sa capacité à matérialiser toutes ses projections mentales. Autodidacte, il s'exprime de manière instinctive, en électron libre.
Entre Hom Nguyen et Jean-Marc Mormeck, il y a un parallèle. Mormeck vient de Bobigny, s'est battu dans des petites salles avant de prendre ses valises pour aller aux Etats-Unis et rencontrer Don King, qui l'a pris sous son aile. Il a su faire des choix, est généreux dans le combat car il se livre.
Hom Nguyen quant à lui a dessiné toute sa vie, c'est sa passion, sans aucun contact avec le monde de l'art, il ne pensait pas que ses dessins intéresserait quelqu'un. Une rencontre avec un mécène lui a donné une opportunité. Pour Art Paris, je lui avait suggéré un autoportrait. Il n'était pas prêt
donc il a répondu en faisant le portrait d'une ancêtre, la grand-mère, le pilier de la famille. Pour ce portrait, l'énergie gestuelle s'est traduite dans le mouvement enfantin du gribouillage : c'est ce trait qui constitue la peau de cette grand-mère. Hom a réussi à conceptualiser un mélange entre l'avenir et le passé.

Pour conclure cet entretien, Anthony Phuong comment voyez-vous le développement de la Galerie A2Z ?

Une œuvre a agit comme un déclic pour moi, celle de Shen Yuan présentée à la FIAC par Kamel Mennour : des langues de glace, dont la glace fond peu à peu dans des crachoirs chinois pour dévoiler, à la fin des dagues à l'intérieur des langues. Ces langues symbolisent l'arme la plus acérée, la plus efficace, la plus dangereuse. Lorsque qu'un artiste chinois arrive dans un pays, sa langue est de glace, car il ne sait pas utiliser les mots nouveaux, puis, la langue s'adapte et s'aiguise, comme une arme. La culture asiatique est un plus aujourd'hui, contrairement à l'éducation que nos parents nous ont léguée. Pour moi, il faut s'adapter tout en gardant sa spécificité, pour ne pas renier son histoire, sa culture. Cette adaptation à notre fameuse « discrétion » : quand il faut y aller, il faut y aller !

A2Z ART GALLERY
24, Rue de l'Echaudé 75006 Paris
a2z-art.com
Exposition en cours : Ma Desheng 1992-2002 : Renaissance
du 25.04 au 01.06.2015 - Mardi – Samedi : 11:00 - 19:00

Ma Desheng Hom Nguyen

retour Page 2/2  
 
  Richard Streitmatter-Tran
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com