logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

en collaboration 1
Ernst Stark-Ilka Helmig

La Biennale Internationale Design Saint-Etienne invite les parisiens à venir fêter la St-Valentin du 14 au 17 février : sous la Passerelle ME+YOU=NOUS - Place du Palais Royal
Venez poursuivre l’expérience ME+YOU=NOUS à La Biennale Internationale Design Saint-Etienne ...

Pierre Marie Lejeune
œuvres personnelles et œuvres croisées avec
Niki de Saint Phalle

Inta RUKA
"PEOPLE I KNOW"

Cinétisme 1ᵉ, 2ᵉ, 3ᵉ génération

Jean Boghossian
Rytmes et matieres

Chloé Poizat
DES RAMEAUX FRÊLES ET FRAIS COMME DES DOIGTS DE FEMME

LE GALOP DU NATUREL
Images numériques et art vidéo

Jean-Baptiste Grangier
Pour construire un monde…
(encore faudrait-il préserver le nôtre)

À PREMIÈRE VUE

Julia Gault
Onde de submersion

Stéphane Thidet
Le Tour du vide

 
[idées]
24-03-2015

Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Du 27 mars 2015 au 17 mai 2015 – vernissage le jeudi 26 mars 2015 à 21h
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao

Pour répondre au concept curatorial lancé par le commissaire de l’exposition Khairuddin Hori, j'ai fait appel à la mythologie et créé une sculpture principalement composée d'argile crue. L'arbre waq-waq est un arbre mythique des contes et légendes véhiculées par les marins venus du golfe persique, qui porte, en lieu et place des fruits, des êtres humains. Il évoque la vie, l'énergie vitale de l'arbre. Le lieu qui m'est dédié au Palais de Tokyo est au sous-sol, aussi, au lieu de développer des branches aériennes pour cet arbre, je vais déployer des racines qui feront corps avec l'architecture, les poteaux et poutres, un peu comme le font les ficus sur les ruines à Angkor. De ces racines vont émerger des femmes. La sculpture peut évoluer pendant l'exposition, se craqueler, c'est une œuvre éphémère, et comme beaucoup d'installations que j'ai crées, elle sera détruite après l'exposition.

Suis-je un artiste du Sud-Est asiatique ? La notion de frontières est floue... Où se situent-elles ? Je n'ai pas de réponse à ces questions. Je suis avant tout un artiste. La question du Global South ne se pose à moi que parce que je constate une perte des savoirs. Par exemple, dans le domaine des médecines locales remplacées par les laboratoires pharmaceutiques. Nous assistons à une perte des savoirs traditionnels, et c'est un désastre.

 

Au Palais de Tokyo, Richard Streitmatter-Tran ne bâtit pas seulement un pont entre tradition millénaire et art contemporain, la fable qu'il convoque, celle de l'arbre waq-waq aux fruits humanoïdes, évoque également l'existence d'une terre fabuleuse, le pays Waq-Waq que les textes du XIe siècle situent parfois sur la côte est de l'Afrique, parfois en Asie du Sud-Est. Une contrée « archipélique » et transcontinentale. J'ai envie de dire, comme Edouard Glissant, un « Tout-monde »...

Myriam Dao

 

Richard Streitmatter-Tran Richard Streitmatter-Tran
Richard Streitmatter-Tran Richard Streitmatter-Tran
Richard Streitmatter-Tran Richard Streitmatter-Tran

retour Page 2/2  
 
  Richard Streitmatter-Tran
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com