logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
30-06-2022

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Jean-Rousselot, cinéaste, écrivain, créateur

La chronique de Pierre Corcos
Un cinéma sociologique

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Le temporel et l'éternel
La photographie, art de l'instant... Sur cette notion d'instant, on peut jouer entre temporel et éternel. L'instant n'est qu'un moment très court, un petit bout de temporel. Oui, mais figé, suspendu par l'acte photographique, l'instant est extrait du flux temporel, il est hors du temps, éternel (étymologie d'« éternel » : latin chrétien aeternalis =qui est hors du temps).

À la Polka Galerie jusqu'au 3 septembre, Theaters - Épilogue d'Yves Marchand et Romain Meffre. Le temporel et son passage, ses ravages et la dégradation qui témoignent de son oeuvre diabolique... Passant des photos de ruines urbaines, un peu partout dans le monde, à celles de ces grands cinémas en perdition totale aux Etats-Unis, de ces « movies theaters », témoins déconfits, oubliés de l'âge d'or du septième art là-bas, les deux artistes achèvent un projet de quinze ans qui leur a fait visiter, puis photographier en couleurs fines, des centaines de salles obscures écroulées dans la poussière de leurs gravats... Fascination pour les ruines, encore et toujours (cf. Verso-Hebdo du 10-11-2016), où ce qui fut jadis monuments superbes, décors fastueux n'est plus aujourd'hui que décombres, éboulis, chaos. Ces larges photos, aux couleurs souvent bleu et or, aux subtiles nuances de tons, à la fois grandioses et désespérées, recèlent parfois une ironie amère quand les éblouissants « movies theaters » d'antan, même pas restaurés, servent de garage désormais pour « school bus » (State Theatre, West Orange) ou même de supérette (Girard Theater, Philadelphia). Dans cet Épilogue, les deux talentueux photographes ne se sont pas contentés de réactiver la poésie des ruines qui fit florès au 18ème et 19ème siècle en peinture : de ce travail subreptice du temps qui corrode toutes choses, ils en ont révélé l'image singulière des effets, à la fois mélancolique et hypnotique.

Toujours à la Polka Galerie et jusqu'au 25 juin, Les Rochers fauves, des photographies en couleurs de Clément Chapillon. Cette fois nous échappons au temporel et à son usure, son inéluctable corrosion. Le photographe, ayant découvert l'île pauvre, isolée, très faiblement peuplée d'Amorgos dans la mer Égée, transcende sa visée documentaire initiale - elle dure deux ans - et pressent qu'ici l'humain se « minéralise » au contact de cette roche écrasante, millénaire, que l'identité se dissout dans la mer, le Grand Bleu tout autour... Un personnage prend les couleurs de son environnement (Alain dans sa chêneraie ou bien Stavros, monastère de Hozoviotissa), la roche abrupte défie l'histoire des hommes (Falaise du Kroukelos), une petite chapelle (Église du prophète Élie) ou un village saisi de loin (Village de Chora) n'ont pas plus d'âge repérable que ce rocher sorti des flots sous le ciel, rocher qui existait peut-être avant même la présence humaine (Rocher émergé depuis la la Baie de Agia Anna). Si certains voyageurs ont envie de séjourner dans ces îles des Cyclades, dans les moins hospitalières, c'est qu'entre la mer, le ciel, la roche, le soleil, les maisons blanches, ils entrevoient, par révélations successives, quelque chose d'éternel qui les réconcilie un peu avec la finitude de leur condition temporelle. Aussi les plus belles photographies de Clément Chapillon ne sont-elles pas celles où une intuition de l'« hors du temps » trouve sa forte traduction imagière, comme par exemple Falaise du Kroukelos ou Vue depuis église du prophète Eli ou encore Chemin derrière Tholaria ou enfin Vue depuis le monastère de Hozoviotissa ?

L'exposition de photographies en noir et blanc Voice de Jungjin Lee - jusqu'au 30 juillet à la galerie Camera Obscura - nous renvoie également, mais cette fois par le bais de la méditation, à l'idée d'éternel... La méditation, notamment bouddhiste, distanciant le bavardage circonstanciel permanent de l'ego, installe dans une instance contemplative vécue comme hors du temps. « Je ne dépeins pas les paysages ou la nature. Le désert me fait voir mon moi intérieur et mon but est de faire des images de ce que je ressens là-bas - mon état d'esprit intérieur, le sens éternel d'être ouverte et présente au monde », dit la photographe coréenne, qui vit et travaille à New-York. Ainsi, les petites histoires du temporel ne parasitent plus ce sens éternel de la présence au monde. Donc aucune anecdote, aucune trace humaine dans les tirages imposants de l'artiste. De plus, les oeuvres n'ayant pas de titre, la nomination concrète de ce que l'on voit, en fait aux limites de l'abstrait, est déroutée... Une tache noire centrale émergeant d'un gris foncé sous un gris très clair (Voice #1), peut-être un îlot sous le ciel. Un triangle gris sur fond noir (Voice #19), sans doute un chemin qui s'enfonce dans la forêt, si l'on veut à tous prix se rassurer par une reconnaissance nominative. Trois bandes horizontales (Voice #25), l'une blanche, l'autre noire plus importante, et la troisième en bas tachetée ou grise : on ne « voit » pas ce que c'est... Ici, le travail sur le support matériel du tirage s'avère primordial : depuis trente ans, Jungjin Lee fabrique ce support en émulsionnant à la main des papiers à base de coton ou de mûrier. Ainsi, la précision du contour s'estompe au profit de la texture du papier. L'austérité d'ensemble, le vibrato des noirs et gris, l'ampleur des formats qui permet au visiteur d'en faire une plage méditative concourent au projet de l'artiste : éveiller ce sens éternel de la présence au monde... On regrette toutefois que certaines oeuvres, bien plus figuratives, comme ces photos de cactus (Voice #37) ou arbres en contrejour (Voice #29), viennent rompre la cohérence de cette série impressionnante.
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
23-06-2022
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°129

L'artiste du mois :
Erwan de Beauchaine

Akame Kirimura[MA&MD]
Le fil rouge d'Akane Kirimura
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com