logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
23-05-2024

La chronique de Pierre Corcos
Trames

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Peindre et communiquer
Samba wa Mbimba N'zingo Nezumi Masi Ndo Mbasi, plus connu sous le nom de Chéri Samba, né en 1956, est un « peintre populaire » de la République démocratique du Congo, dont le musée Maillol présente, jusqu'au 7 avril 2024, une large rétrospective de l'oeuvre, avec plus de cinquante tableaux correspondant à quarante ans de création. C'est une peinture joyeuse, éminemment loquace, faussement naïve et vivement colorée, dissipant illico par sa rutilante drôlerie humeur maussade et grisâtres nuées parisiennes... Toutes ces oeuvres proviennent de la grande collection Jean Pigozzi (né en 1952), spécialisée dans l'art contemporain africain, collection favorisant depuis une trentaine d'années la reconnaissance internationale des artistes vivants d'Afrique sub-saharienne. Une reconnaissance qui est d'autant moins évidente que le marché de l'art africain semble encore largement réduit - entre appropriation culturelle et trafic - au seul art traditionnel. Les acteurs habituels de la diffusion de l'art contemporain restent encore insuffisants en Afrique. Et puis maîtrisons-nous tous les codes de cette peinture ? Le regard perplexe peut aisément s'expliquer par une différence dans les évaluations esthétiques. Et par exemple le rôle majeur du texte dans la peinture de Chéri Samba : ce qui peut nous sembler béquille, faiblesse est au coeur de la « griffe sambaïenne ».

Ne faut-il donc pas commencer par un court rappel anthropologique et politique sur la peinture populaire qui a émergé à Kinshasa ? Cette peinture populaire, souvent étalée sur des murs, raconte l'histoire en marche, le quotidien et l'actualité, elle ne répugne guère à se faire « journalistique ». Les autochtones s'agglutinent avec curiosité devant cette peinture qui commente, illustre et critique. Des oeuvres allégoriques à dimension politique, voire morale...
Alors on comprend mieux certaines peintures édifiantes de Chéri Samba, véhiculant un message humaniste à vocation universelle et qui entendent interpeller les consciences (exemples : Les tours de Babel dans le monde ou bien Falsifier un nom c'est dénaturer son porteur ou encore Quelle solution pour les hommes ?). Voilà qui, selon des critères formalistes européens, pourrait être assimilé à une peinture bavarde, anecdotique. Prédicateur-peintre, Samba commente les problèmes du Congo, de l'Afrique, dénonce l'incompétence des politiques, pointe ce qui entrave le développement de son pays, salue la victoire d'Obama, etc. Sans jamais se prévaloir d'un discours idéologique reconnaissable, il nous donne son avis sur à peu près tout... Et pour cette communication, le texte (en français, lingala ou kikongo) soigneusement peint sur le tableau se rajoute à l'image réaliste, symbolique ou allégorique. C'est ce qu'il appelle d'abord « la peinture à bulles » (Chéri Samba a commencé par les enseignes publicitaires et la bande dessinée). Mais nos codes tendent à distinguer toute cette imagerie illustrative de la peinture. Et pourtant nous avons affaire ici à une généreuse facture picturale à l'acrylique, plus proche du réalisme que de l'art naïf, puissamment construite et aux couleurs éclatantes, très maîtrisées... Autre exemple de geste pictural risquant d'être mal interprété par certains : dès le début de son oeuvre, plus encore fin des années 1980, Chéri Samba n'arrête pas de se portraiturer en des mises en scènes ludiques, et même bouffonnes. Voilà qui pourrait à tort le faire taxer de narcissique (selon notre éthique chrétienne du « le moi est haïssable »). Dans Un bilan précieux, il se montre à son bureau entouré des symboles de réussite comme un paquet de dollars, un garage avec une grosse voiture, une jolie femme, des tas d'enfants, un globe terrestre (accès au monde entier). Dans Chéri Samba corrige l'historien Bogumil Jewishiewicki, il se peint sermonnant l'historien et critique d'art qui a écrit un ouvrage sur lui, les erreurs étant relevées sur un texte encadrant l'oeuvre ! Dans GTM - 2005, il se représente de dos avec son reflet dans un miroir, comme Grand Travailleur mais Menteur. Et la façon dont Chéri Samba peint, abondamment, les femmes et son rapport aux femmes ne correspond pas vraiment à ce qui s'impose aujourd'hui dans le « culturellement correct » occidental... Chéri Samba est aussi un peintre-conteur prolifique de la culture populaire et urbaine au Congo. Comment, avec notre système culturel de valeurs esthétiques, évaluons-nous ses « nombreuses chroniques du quotidien, cocasses, drôles et parfois crues, qui ont fait le succès de l'artiste à ses débuts, cherchant avant tout à déclencher le rire » ? Les commissaires d'exposition, Jérôme Neutres et Elisabeth Whitelaw, fournissent des commentaires et vidéos où s'apprécient de stimulants écarts culturels. La communication et le rire, alors que nos musées valorisent tant la grande peinture grave, pure et mutique ?...

En 1989, à l'occasion de l'exposition Magiciens de la Terre à Beaubourg, cet autodidacte trouvait un début de reconnaissance internationale. Chéri Samba a été amplement présenté au musée Ludwig de Cologne en 2000, puis dans d'autres manifestations collectives. Une rétrospective personnelle s'est tenue à la Fondation Cartier en 2004. Cette grande exposition au Musée Maillol ne fait pas que nous montrer derechef ses talents de peintre et sa réjouissante inventivité imagière : elle ose la prolixité directe, familière, et nous invite à réinterroger nos évaluations et nos cloisonnements sur peinture et communication.
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
16-11-2023
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°136

L'artiste du mois : Marko Velk
Elena Santo[MA&MD]
Elena Santoro
par Gérard-Georges Lemaire
Luisa Pineri[MA&MD]
Griffures : Luisa Pinesi joue
entre surface et profondeurs
par Gérard-Georges Lemaire
Ariel Soule[MA&MD]
Rencontres au café Tortona
avec Ariel Soule
par Gérard-Georges Lemaire
Akame Kirimura[MA&MD]
Le fil rouge d'Akane Kirimura
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com