logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

MARTIAL RAYSSE

CHAMPION MÉTADIER
Transit

Jean Clerté
Dans mes tiroirs

Exposition organisée à l’occasion de la parution du livre "Dans m...

Aurélie Dubois
VOIR PEUT-IL RENDRE FOU?

Accueil > Insolite ou le cabinet de curiosités Insolite ou le cabinet de curiosités
Œuvres de la collection du Frac Bretagne

Thibault HAZELZET
Mars et la Méduse

CALL FOR ARTISTS: ALCHEMIC BODY | FIRE . AIR . WATER . EARTH
Extended deadline: April 07, 2017

Dianne Bos - The Sleeping Green.
Un no man’s land cent ans après

GEORGES PACHECO
AMALTHEE

THE MOVEMENT OF CLOUDS AROUND MT. FUJI
Photographed & filmed by Masanao Abe

Exposition de Helmut Völter

Virginie Hervieu-Monnet
Activité

  [verso-hebdo]
19-04-2018

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Tintoret : oui vraiment Naissance d'un génie

La chronique de Pierre Corcos
Vivre est ridicule : on en meurt.

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Tintoret : oui vraiment Naissance d'un génie
Cela se passe au musée du Luxembourg, cela dure jusqu'au 1er juillet. Il faut y aller. D'entrée de jeu, on est foudroyé par un tableau incroyable venu de la National Gallery de Washington : La Conversion de Saint Paul (1538). Le gamin qui a peint cette huile sur toile d'un mètre 52 par deux mètres 36 avait 19 ans. Il se mesurait consciemment à un maître au sommet de sa gloire, alors âgé de 50 ans : Le Titien. Il avait médité le chapitre 2 des Actes des Apôtres où il est question d'un Juif pharisien au service des Romains, Saul, en route pour Damas où il avait lui-même demandé au grand prêtre une mission pour aller traquer les chrétiens et les ramener enchaînés à Jérusalem. Il approchait de Damas « quand soudain une lumière venue du ciel l'enveloppa de sa clarté. Tombant à terre, il entendit une voix qui lui disait : « Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ? ». Le futur saint Paul tomba en effet de son cheval hennissant aux yeux exorbités, ses soldats affolés fuyaient dans tous les sens. Tintoret savait que pour susciter une telle scène, la voix venue du ciel devait être formidable. Au point de crever la membrane d'un tambour ; au point de meurtrir les tympans du soldat qui tente de se protéger les oreilles sur son cheval blanc cabré. Le jeune Tintoret s'était lancé un défi artistique grandiose  : donner forme visuelle à un chaos et devenir, de ce fait, le meilleur peintre de Venise.

Jamais aucun peintre n'avait réussi à donner un volume sonore à un tableau ! Pas même Titien. Pour cela, le jeune Tintoret a inventé un artifice compositionnel : la disposition centrifuge des figures. Il a emprunté la posture de Saul, curieusement tombé sur les marches d'un autel, à Raphaël. Il s'est aussi inspiré du Titien qui venait d'achever La Bataille de Spolète au Palais des Doges pour la scène fluviale avec les porte-drapeaux bondissant sur un pont. Roland Krischel, commissaire général de l'exposition, observe que Tintoret n'est pas un maniériste comme les florentins de son temps : « les peintures de Jacopo sont polyphoniques et polyglottes : le creuset vénitien se reflète en elles sous la forme d'un brouhaha d'influences stylistiques aux origines les plus diverses. » Cela se vérifie dans d'autres toiles étonnantes comme Jésus parmi les docteurs (1539) venus du Museo del Duomo de Milan où Titien et Michel-Ange sont devenus sous son pinceau de fébriles docteurs de la loi.

L'exposition entend montrer la stratégie artistique de Tintoret entre 1538 et 1555. Elle y parvient très bien, malheureusement sans le chef d'oeuvre controversé de 1548 : le célèbre Miracle de l'esclave qui n'a pas pu être emprunté à l'Accademia de Venise. Le tableau est certes reproduit dans le catalogue, qui le commente largement. Mais en nous disant surtout que Tintoret n'a pas voulu figurer les membres de la Scuola Grande di San Marco au risque de les décevoir, et qu'il s'est représenté en victime triomphante dans les traits de l'esclave, sous le regard médusé de Titien et Michel-Ange. Pas un mot de l'interprétation lumineuse de Jean-Paul Sartre. Le Séquestré de Venise de ce dernier est bien cité dans la bibliographie, mais on ne doit pas savoir que ce qui a scandalisé les vénitiens, c'est la masse pesante du saint, jambes en l'air et tête en bas, qui semble devoir s'écraser dans une fraction de seconde au milieu de la foule. Tintoret « va jusqu'au bout et présente aux clients les servitudes de la matière, leurs servitudes. Donc il déplaît. » Erasmus Weddigen se contente d'évoquer « une exagération résolument « robuste » dont le génie ne peut être comparé qu'aux hyperboles verbales proto-baroques de l'Arétin. » Est-ce assez pour expliquer pourquoi les vénitiens se sont détournés du Miracle accusé de laideur ? Pourquoi ne pas citer le mot génial de Sartre qui dit tout : « La laideur n'est pas la pure apparence sensible du désordre : c'est celle de l'ordre, au contraire, en tant qu'il est rongé par un désordre plus ou moins caché. » On comprend aussitôt pourquoi les vénitiens mécontents étaient incapables de dire pourquoi ils n'aimaient pas le Miracle de l'esclave. Saint Marc n'était pas exagéré, il pesait, simplement, en un temps où l'idée de gravitation universelle était inconcevable...
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
19-04-2018
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°108

L'artiste du mois : Marie Morel
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
presidentielle

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com